La pompe à chaleur

Tout savoir sur la pompe à chaleur

Jusqu’à présent, vous utilisiez une chaudière standard à votre domicile afin de vous chauffer et de produire de l’eau chaude. Vous envisagez de la remplacer, car l’installation commence à vieillir et rencontre souvent des dysfonctionnements depuis quelques mois. Mais plutôt que d’investir dans une nouvelle chaudière, vous vous posez la question de la pompe à chaleur

Parmi les différents types de chaudière qui existent à ce jour, la pompe à chaleur est-elle un bon choix ? Découvrez toutes nos explications.

Quel est le fonctionnement de base de la pompe à chaleur ?

Ces dernières années, la pompe à chaleur semble être une solution très prisée. Il n’est donc pas étonnant que vous envisagiez d’en faire installer une chez vous. Mais savez-vous ce qui distingue la pompe à chaleur de la chaudière standard ? Pour mieux comprendre, voici quelques explications simples sur son fonctionnement : 

  • L’environnement dans lequel nous évoluons se compose naturellement de calories que l’on trouve notamment dans les sols, dans l’air et dans l’eau ;
  • La PAC capte tout simplement ces calories qu’elle fait entrer en contact avec un liquide caloporteur également appelé fluide frigorigène ;
  • Elle augmente ensuite la température des calories ;
  • Puis diffuse la chaleur ainsi produite dans le logement.

C’est plutôt simple à comprendre, non ? Nous pourrions entrer dans le détail, mais cela risque d’être un peu trop complexe. Si vous voulez en savoir plus sur toutes les étapes nécessaires à la production de chaleur par la PAC, n’hésitez pas à demander directement à votre plombier chauffagiste. 

Quelle sorte de pompe à chaleur choisir ?

Il existe 3 sortes de pompe à chaleur :

  • La PAC géothermique (sol-sol ou sol-eau)
  • La PAC aérothermique (air-air ou air-eau)
  • La PAC aquathermique (eau-eau)

Leur fonctionnement est totalement identique. Ce qui les distingue ? Le milieu où sont extraites les calories nécessaires à la production de chaleur. 

Dans le cas de la pompe à chaleur géothermique, les calories sont extraites du sol et/ou des nappes phréatiques. Alors que dans le cas de la pompe à chaleur aérothermique, les calories sont captées dans l’air extérieur. Et enfin, pour le modèle aquathermique,que l’on rencontre assez peu souvent, c’est dans l’eau que les calories sont captées.

Quels sont ses atouts ?

Vous trouvez intéressant l’idée de puiser l’énergie nécessaire à la production de chaleur dans l’environnement qui vous entoure. Mais ça ne vous informe pas sur les avantages et les inconvénients d’une telle installation. 

Voici les principaux attraits de la pompe à chaleur :

  • C’est un système écologique, car il n’émet pas de CO2 ; 
  • C’est un appareil qui représente un coût certain à l’achat (de 7000 à 16 000 euros selon le modèle), mais en même temps, sur la durée, la pompe à chaleur est économique. Si vous trouvez que vos factures d’énergie sont beaucoup trop élevées, vous devriez pouvoir limiter les dépenses grâce à la PAC, à condition, bien évidemment, que celle-ci possède un bon rendement ;
  • Son entretien est très simple. En plus, si la quantité de fluide frigorigène est inférieure à 2 kg, l’entretien par un professionnel n’est même pas obligatoire ;
  • Elle est peu volumineuse et s’installe plutôt rapidement, du moins pour la PAC aérothermique. Pour les modèles géothermiques, des travaux sont parfois nécessaires pour permettre son installation ;
  • Enfin, comme il s’agit d’un appareil doté d’une performance énergétique optimale, son achat peut être soumis à des aides financières. 

Vous vous demandez s’il existe des inconvénients à la mise en place d’un tel dispositif ? 

  • Afin de limiter les pertes thermiques, la PAC doit être installée dans un logement bien isolé ;
  • Bien qu’elle soit plus simple à faire installer, la pompe à chaleur air-air peut causer une pollution à l’intérieur de la maison et également provoquer des nuisances sonores pour vos voisins ;
  • Cette installation est également déconseillée dans les régions où il fait très froid en hiver (moins de 7° en moyenne), car ce n’est pas adapté, sauf si la pompe à chaleur est combinée à un autre système de chauffage : dans ce cas, il s’agit d’un système hybride.

Quelles aides financières pour l’installation d’une PAC ?

Parlons maintenant des aides financières auxquelles vous pouvez prétendre pour l’installation d’une pompe à chaleur. Voici les plus connues : 

  • Le dispositif MaPrimeRénov délivré par l’agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (ANAH) ;
  • Les certificats d’économie d’énergie délivrée par les fournisseurs d’énergie qui donnent droit à une éco-prime ;
  • L’éco-prêt à taux 0 ;
  • Certaines collectivités locales et territoriales peuvent également fournir des aides financières.

Si vous envisagez de faire installer une PAC chez vous, renseignez-vous sur ces différentes aides, vous êtes peut-être éligible à un dispositif.

Maintenant que vous comprenez mieux ce qu’est une pompe à chaleur, découvrez également tout ce qu’il faut savoir sur la chaudière à condensation et la chaudière hybride.


Deprecated: Directive 'allow_url_include' is deprecated in Unknown on line 0